Aller au contenu

Témoignage de E.

« Bonjour, je m’appelle Élyse. Aujourd’hui, j’ai bientôt 23 ans et je souhaite témoigner contre le harcèlement que j’ai vécu, étant plus jeune et qui continue encore là maintenant. J’ai commencé à être victime de harcèlement scolaire à l’âge de 8 ans. Je me faisais frapper parce que j’avais des facilités pour apprendre et comprendre.

Des fois, on me déchirait mes cahiers et coupait mes cheveux. Cela s’est arrêté jusqu’au CM1, et après ça a été le pire pour moi. J’ai pensé au suicide, mais j’avais tellement peur d’en parler à ma mère. Je me renfermais sur moi-même, on ne me reconnaissait plus du tout. Aujourd’hui, je veux que nous, victimes de cet harcèlement, ne soyons plus de simples victimes et que nous soyons à l’écoute de ceux qui vivent aussi ce qu’on a vécu.

On m’insultait, me frappait, me rabaissait, me critiquait. Soit « t’es grosse », « t’es trop maigre », « mange un peu des fois ». Nous, les victimes, on se renferme et je ne veux plus qu’on se cache. On doit libérer notre parole et aider les jeunes qui vivent ça au quotidien, leurs familles. Il faut les aider à comprendre que ce qui arrive à leurs enfants, c’est grave. Ce n’est pas que les parents, c’est aussi aux professeurs, aux maîtresses, maîtres d’aider, de regarder, de discuter plus avec les élèves. »

 

Merci de tout coeur à E. pour son témoignage.