Aller au contenu

Témoignage de M.

« J’ai 23 ans, et aujourd’hui mes blessures remontent à la surface. En réalité, je crois qu’elles ne sont jamais parties et qu’elles mettront toute une vie à disparaître. J’avais 12 ans et je me suis fait harceler par une fille de ma classe de sixième, puis ça a continué en 5ème, où je me suis retrouvé seul face à ma classe.

Un jour, un de nos professeurs nous a laissé la place au tableau pour dire un mot à nos camarades. Cette fille a pris la parole, il y a eu un vote à main levée pour savoir qui m’aimait bien, personne n’a osé lever la main.

Mais je crois que dans ces moments-là, on a une force qui nous pousse à ne surtout rien montrer, et c’est en rentrant que je me mettais à pleurer. C’est ma maman qui m’a fait changer de collège, elle s’est battue pour me voir sourire à nouveau.« 

Merci de tout cœur à M. pour son témoignage.