Aller au contenu

Témoignage de Louanne

« Je m’appelle Louanne, j’ai aujourd’hui 17 ans bientôt 18, je souhaite raconter mon histoire.
Je suis née avec une malformation (une fente labio maxilo palatine), et déjà en primaire je recevais des remarques comme « T’es moche », « fausse dents », « tu es contagieuse » mais tout c’est accentué à ma rentrée au collège.
Je suis allée dans un collège privée catholique, pour justement être bien encadré pour éviter ce genres de problèmes. Dès le troisième jour de cours un groupe de 4 garçons en classe de 3ème m’ont repéré dans ma cours et à chaque fois que je sortais pour aller dans le parc 2 d’entre eux m’attrapait et me touchais. Cela à durée pendant 4-5 mois sans que je dise un mot, ils me suivaient partout et tout le temps, ils étaient que deux à « agir » les deux autres soient regardaient quand ils étaient là où tous simplement n’étaient pas là. Je courais à la sortie des cours pour ne pas les voir sinon ils me suivaient, j’étais tout le temps sur mes gardes.
Je me souviens d’un jour en particulier, à la fin des cours à 16h50 je suis allée aux casiers pour récupérer mon sac de sport. Je ne les avaient pas vu mais ils étaient tous les deux là, au moment où je m’apprêtais à sortir ils ont couru, m’ont attrapés et tirés dans un coins où il n’y avait personne… Ce jour là, ils m’ont donc agressé (attouchements sexuels), embrassé de force. L’un faisait l’action et l’autre vérifiai que personne arrivait. Il avait sa main sur ma bouche pour ne pas que je crie, je pleurais. Ça a duré 3 minutes, il a arrêté et m’a dit « oh c’est bon c’est qu’une blague », dès le lendemain j’ai été voir le CPE et je lui est tout raconté. Ils ont été sanctionnés et n’ont plus jamais recommencer mais il venait quelques fois me parler pour me dire qu’il était amoureux de moi etc.
Suite à cela une autre personne est venue me harceler, c’était un garçon de 4eme, quand je le croisait il me tapait sur l’épaule pour que je me retourne et qu’il puisse se moquer de moi avec ses amis, ça a duré 4 mois.
Il y a 2 ans quand j’étais en 2nd un groupe de 4 personnes c’est moqué de moi ouvertement au self tout le monde entendait, ils disaient « on est pas tous gâté par la nature », « regardez la ont dirait un singe ou un monstre » etc. J’ai donc chuté à mes amies qu’ils se moquaient de moi et je suis partie en courant dans les toilettes, j’ai pleuré pendant 15 minutes et ils fallait retourner en cours. C’était un jeudi j’avais cours de français au CDI de 13h45 jusqu’à 15h35. Je n’étais pas bien et une fois que la professeure eu fini de donné les consignes, on devait ce lever pour aller chercher les activités, j’ai recommencé à pleurer dans les bras de mon amie et la prof l’a remarqué, m’a demandé ce qu’il se passait et je suis sortie en courant dans le couloir et je me suis mise à hurler, pleurer. Cette histoire c’est « bien » finie, ils ont été sévèrement punis, mais malgré ça, j’ai toujours des séquelles je suis tombée dans une dépression sévère et j’ai fait deux tentatives de suicide, et trois « séjour » en hôpital psychiatrique.
Le harcèlement laisse des traces à vie. »