Aller au contenu

Témoignage de Clai.

« J’ai 42 ans et j’ai compris, il y a peu de temps, que j’ai subi du harcèlement scolaire dès que je suis arrivée en milieu de cursus scolaire au CM1, dans une nouvelle région et une nouvelle école (1990-1994), jusqu’au collège. Je suis de nature timide, mais je me suis repliée sur moi-même à cette période. Racket, vols, menaces, recopiage de contrôles, exclusion des groupes, moqueries, rabaissement : tout y passait, même mes parents en ont été victimes. C’est ce qui a commencé à me faire perdre ma confiance en moi et à me faire perdre la faible estime de soi qu’un enfant peut avoir à cet âge.

J’ai heureusement des parents qui ont su reconnaître des signes (l’irascibilité, l’isolement, la solitude, la baisse de mes notes et la tristesse). Ils sont allés voir plusieurs fois des professionnels, dont la principale du collège, qui n’a rien trouvé de mieux que d’appeler et faire sortir du cours l’un des harceleurs avec moi. Et rien. Un avertissement oral, il nie les faits et voilà.

Je me demande si je n’ai pas développé une hypersensibilité à cause de tout cela, une méfiance envers les gens et les groupes de gens. Aujourd’hui, je contourne les collèges, mon cœur palpite en passant près des lycées, craignant d’entendre des ricanements et de me demander : « Qu’est-ce qu’on a bien pu dire de moi ? »

Merci de tout coeur à Clai. pour son témoignage.