Aller au contenu

Témoignage de C.

« J’ai été harcelé dès l’école primaire, et c’est à ce moment-là que j’ai eu mes premières idées suicidaires. J’avais même laissé une lettre à ma maman. À mon arrivée au collège, ça a empiré, car je souffrais d’épilepsie, et les profs comme les élèves me trouvaient bizarre. J’ai subi des coups, des insultes, et des humiliations de la part des élèves ainsi que du corps enseignant et je ne pouvais pas demander d’aide.

À chaque crise d’épilepsie, les adultes qui étaient là, me laissaient chuter ou m’attrapaient par les cheveux pour me sortir de cours. Parfois, mes parents recevaient des mots dans mon carnet, où les profs disaient que je dérangeais le cours et qu’il fallait revoir mon éducation.

Un jour en cinquième, en cours d’espagnol, j’ai été puni de manière injuste et j’ai reçu deux mots au lieu d’un dans mon carnet, uniquement parce que je n’avais pas fait mes devoirs pour des raisons de santé. À ce moment-là, tout a basculé, et j’ai pris une paire de ciseaux et je me suis tranchée les veines. J’ai été exclue de cours et je ne suis jamais revenue pour cause de phobie scolaire. »

 

Merci de tout coeur à C. pour son témoignage.